« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute » Confucius

 

Vous êtes confronté à une situation privée ou professionnelle délicate et vous ne savez pas ou plus quel chemin emprunter ? Vous voulez promouvoir une meilleure qualité de vie dans votre organisation et vous remarquez qu’une approche psycho sociale classique ne suffit pas?
Nous vous proposons une nouvelle démarche globale qui a fait ses preuves en France et qui est maintenant disponible en Belgique et au Luxembourg:

De l’épuisement professionnel au burnout.

Tout d’abord l’épuisement professionnel et le stress qui, en passant par des phases dépressives plus ou moins graves peut aboutir au burnout.
Ensuite le coût énorme pour l’entreprise et la collectivité s’agissant de prendre en compte l’augmentation des arrêts maladie et des souffrances.
Le CREDIR a recueilli plus de 40 000 pages de récits de vie de professionnels.
Il ressort de cette « matière » unique, qu’aucun cas de burnout ou d’épuisement professionnel n’était du fait uniquement de l’entreprise.
Ce sont donc des situations complexes que la seule Qualité de Vie au Travail n’arrive plus à surmonter.

Des outils pour prévenir l’épuisement professionnel.

Le CREDIR a mis en place un arsenal d’outils de prévention de l’épuisement professionnel et du burnout :
Un stage/checkup de 3 jours pour retrouver l’équilibre entre la vie professionnelle, la vie personnelle et la vie sociale
Des interventions en entreprise afin d’y déployer les bonnes pratiques
Un centre de recherche (CREDIR Research Institute), équipe pluridisciplinaire qui créé des outils de prévention à l’exposition prolongée au stress. Ce centre est l’initiateur de la QVG (Qualité de Vie Globale) et de son équation QVG = Santé + QVT (Qualité de Vie au Travail) + QVHT (Qualité de Vie Hors Travail).
Des réunions d’information en France et en Belgique à destination des professionnels en transition et portant sur des thématiques telles que la sortie de l’isolement, la surveillance de la santé, de l’alimentation, la reprise d’activités physiques, …

Qui sommes nous ?

Fort de l’appui et de l’expérience du CREDIR France, le CREDIR BeLux est le fruit de rencontres de personnes authentiques, animées du désir de transmettre leur propre expérience de vie avec humilité et bienveillance et rejointes par un réseau d’animateurs animés des mêmes valeurs

L’EQUIPE

CREDIR BeLux

Katya SOKOLSKY

Présidente

Xavier Vanoutryve CREDIR BeLux

Xavier VAN OUTRYVE

Vice-Président

Frédéric Anspach Pair

Frédéric ANSPACH

Trésorier

Geneviève Depressieux CREDIR BeLux

Geneviève DEPRESSEUX

Administratrice

Murielle Depotesta

Murielle DE POTESTA

Secrétaire

Compétents désintéressés

Experts dans notre domaine d’activité, aucun des membres fondateurs ou animateurs ne travaille exclusivement pour le CREDIR BeLux et tous restent connectés à la réalité de terrain.
Éthiques : nous veillons en tant qu’association sans but lucratif à une redistribution équitable de la valeur créée et pouvons ainsi accueillir aussi des personnes ayant des difficultés financières.
Solidaires : CREDIR BeLux étant basé sur un modèle collaboratif et d’entraide, nous avons le réflexe de la main tendue et de l’amitié si l’un de nous semble avoir un passage à vide.

Services proposés par le CREDIR BeLux :

CREDIR BeLux produit  des outils pédagogiques innovants pour diagnostiquer et réagir. Ses intervenants interdisciplinaires sont reconnus pour la pertinence de leurs compétences sur les questions de souffrance personnelle et d’épanouissement au travail. Ils observent notamment l’évolution des modes de vie : les addictions numériques, autant extra-professionnelles que professionnelles, la baisse de la quantité et de la qualité de sommeil, l’augmentation de la solitude et de l’isolement au terme des journées de travail, les liens qui deviennent plus délicats avec un monde médical plus difficilement accessible, etc.

Services proposés par le CREDIR BeLux :

CREDIR BeLux produit  des outils pédagogiques innovants pour diagnostiquer et réagir. Ses intervenants interdisciplinaires sont reconnus pour la pertinence de leurs compétences sur les questions de souffrance personnelle et d’épanouissement au travail. Ils observent notamment l’évolution des modes de vie : les addictions numériques, autant extra-professionnelles que professionnelles, la baisse de la quantité et de la qualité de sommeil, l’augmentation de la solitude et de l’isolement au terme des journées de travail, les liens qui deviennent plus délicats avec un monde médical plus difficilement accessible, etc.